Nigeria : Impact de la production de farine de poisson sur la pêche artisanale

0

La production de farine de poisson est en nette hausse au Nigeria. Cette hausse est étroitement liée au développement de l’industrie de l’aquaculture dans le pays. M. Ayodele Ogundipe, responsable administratif de la FUCAB Entreprise, qui a également constaté cet état de fait note aussi que l’expansion de l’aquaculture au Nigeria a considérablement changée la donne dans l’industrie de la farine de poisson.

Concurrence entre le local et l’importé 

Les aliments pour poissons importés ont longtemps dominé le marché Nigérian grâce à leur supposée qualité mais la situation a changé depuis l’entrée en lice des producteurs locaux.

Le coût exorbitant des aliments pour poissons importés est également un facteur ayant favorisé la nouvelle donne. Ben Mebo, un producteur de poissons dans la zone de Lekki, Etat de Lagos, souligne que le plus grand défit auquel faisaient face les start-up dans le domaine l’aquaculture était la capacité d’obtenir la bonne formule pour l’alimentation du poisson à un coût modéré.

Selon lui, « les aliments pour poissons ayant des taux de protéines élevées sont généralement utilisés pour accroitre la production, mais ils coûtent cher. Si vous décidez d’utiliser les produits locaux à cause de leur coût, il faut s’assurer de donner la formule adapter à vos poissons sinon ceux-ci souffriront d’une croissance ralentie et d’une insuffisance pondérale. Il existe des manières de doser les aliments de telle sorte que les poissons aient une croissance optimale même s’ils ont un poids moins élevé. »

Déclin de la population de clupéidés 

SIPAnewsBien que le développent de l’industrie locale de production d’aliments pour poissons soit envisageable au Nigeria, son impact sur la pêche artisanale est loin d’être réjouissant. Cet impact se fait déjà ressentir au sein des communautés de pêcheurs artisanaux approchés par notre correspondant. La famille des clupéidés fait partie de celles jugées viables pour la production de farine de poisson au Nigeria. Les poissons qui composent cette famille sont les harengs, les aloses (hilsa, menhaden) et les sardines entre autres.

Ahmed Mohammed, coordonnateur et secrétaire général de la TEDAK Fisheries Cooperative Society (coopérative de pêcheurs) du Nigeria affirme que la partie nord du pays est la plus touchée par cette situation.

« En raison de la sécheresse, de nombreux pêcheurs ont dû poser différents types de filets pour attraper plus de poissons malgré les ressources limitées dont nous disposons. De plus, la demande grandissante de petits poissons pour la production des aliments pour poissons a conduit de nombreux pêcheurs à intensifier leurs efforts de pêche et à attraper des poissons de toutes tailles, même les plus petits. »

Ahmed note également que l’utilisation de filets de pêche a petites mailles (du genre moustiquaire) pour attraper les clupéidés, qui servent à la fabrication des aliments pour poissons, a conduit à un déclin de la population de poissons.

Par Olisemeka Obeche

Please follow and like us:
Share.

About Author

Leave A Reply

Copyright © SIPA | by: ZEPINTEL