Gaoussou Guèye reconduit à la tête de la CAOPA pour un mandat de cinq ans

0

Le Sénégalais Gaoussou Guèye a été reconduit comme président de la Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanale (CAOPA) mercredi lors d’une assemblée générale ordinaire qui s’est tenue à Saly-Portudal, au sud-ouest de Dakar, dans la capitale sénégalaise.

M. Guèye a terminé un mandat de trois ans, va, avec cette nouvelle élection, diriger la CAOPA pour une durée de cinq, comme l’a décidé l’assemblée générale qui souhaite donner plus de temps au bureau exécutif de cette organisation continentale d’avoir plus de temps de mener à bien sa mission.

Ce bureau exécutif passe maintenant de neuf à onze, avec les arrivées d’un représentant de la pêche continentale et d’un représentant de la Fédération des pêcheurs artisans de l’Océan indien (FPAOI), qui rejoignent la Gambie, la Côte d’Ivoire, le Libéria, le Maroc, la Guinée-Bissau, le Sénégal et la République de Guinée.

Une cellule de jeunes va être instituée, a-t-on signalé au cours de cette assemblée générale pour pouvoir assurer la relève au sein de cette organisation. C’est ainsi qu’un jeune de la fédération des acteurs de la pêche artisanale de la Tanzanie a été porté à sa tête.

Le président de la CAOPA, après avoir rendu grâce à Dieu et remercier les membres de cette confédération, a signalé que les résultats réalisés par le bureau sortant est l’œuvre de ‘’toute une équipe’’ qui a travaillé ‘’inlassablement’’ pour hisser leur organisation au niveau où elle se situe.

Malgré les nombreuses performances réalisées par la CAOPA, en termes de plaidoyer, de promotion d’une pêche responsable et durable, de sensibilisation, de responsabilisation des acteurs et de défense des intérêts des acteurs de la pêche artisanale, M Guèye dit avoir l’impression que ‘’rien n’a été fait’’.

‘’Il faudrait qu’on continue de travailler en équipe et de faire confiance à l’organisation membres, tout en essayant de voir comment les intégrer pour rendre plus visible et plus dynamique la pêche artisanale africaine’’, a-t-il fait valoir, invitant les membres à être ‘’beaucoup plus engagés et beaucoup plus dynamiques’’, pour réussir leur mission.

‘’On est dans une situation où la CAOPA doit relever des défis et des challenges liés aux enjeux de la pêche artisanale, notamment travailler à l’amélioration des conditions de vie et de travail des femmes dans le secteur de la pêche, à savoir les femmes transformatrices, celles qui sont dans le mareyage et le commerce du poisson’’, a-t-il indiqué.

D’après Gaoussou Guèye, l’ambition, pour ce nouveau mandat, c’est de trouver les voies et moyens qui leur permettent de mieux agir sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle à travers les ressources halieutiques.

‘’Nous allons travailler aussi pour montrer la place de l’Afrique en perspectives de 2022 qui marque l’organisation de l’Année internationale de la pêche artisanale et l’Afrique doit y jouer un rôle important et montrer sa place de leader dans le monde dans le domaine de la pêche artisanale’’, a promis le président de la CAOPA.

Avec son équipe, il compte faire le tour de tous les pays-membres de la confédération, en s’appuyant sur la communication, aller à la rencontre des acteurs à la base, pour essayer de comprendre leurs difficultés et poursuivre le plaidoyer au niveau des décideurs et autres instances sous-régionales, régionales et internationales, en vue de trouver des solutions à ces difficultés.

‘’Pour rendre la CAOPA beaucoup plus crédible, il faudrait qu’on change de comportement et essayer d’inclure ce changement de comportement dans nos communautés pour une pêche artisanale responsable et durable, afin de mieux participer à la sécurité alimentaire et nutritionnelle’’, a lancé Gaoussou Guèye, par ailleurs président de l’Association pour la promotion et la responsabilisation des acteurs maritimes (APRAPAM).

Il promet de travailler ‘’étroitement’’ avec le bureau exécutif, particulièrement en collaboration avec le secrétaire général, pour essayer d’identifier des jeunes, ‘’parce que les jeunes pêcheurs ont un rôle extrêmement important à jouer pour le développement de la pêche artisanale africaine. Et c’est avec eux qu’on va préparer 2022’’, a insisté le président de la CAOPA.

 

Please follow and like us:
Share.

About Author

Leave A Reply

Copyright © SIPA | by: ZEPINTEL